Paysages, parcours, cartes, habitations

Le carnet de recherche Paysages, parcours, cartes, habitations est dirigé par Rachel Bouvet et Noémie Dubé.

 

*  *  *  Cliquez ici pour accéder au carnet.  *  *  *

 

Le 13 décembre 2018 avait lieu une journée d’étude, « Paysages, parcours, cartes, habiter », dans le cadre du séminaire portant sur les pratiques sémiotiques de l’espace. Au fil des rencontres et des lectures, au détour des excursions, une réflexion commune émergeait, mettant en lumière la diversité des rapports singuliers à l’espace. Point d’orgue à cette longue déambulation théorique et pratique, ce carnet s’inscrit donc dans la continuité des explorations amorcées et travaille à ouvrir des horizons dans un domaine d’étude en pleine expansion.

C’est précisément ce mouvement d’expansion qui permet l’examen d’une grande diversité d’objets et de pratiques. Puisant dans différentes disciplines – géographie, géopoétique, philosophie, histoire de l’art – nous sommes parvenu.e.s à développer des outils d’analyse pouvant s’appliquer autant à des films, des jeux vidéo, des récits de voyage et des romans de tout acabit : science-fiction, littérature jeunesse, dystopie…

Un point commun : le mouvement. Qu’il s’agisse de parcours, d’exploration, de fuite ou de déménagement, les déplacements sont au cœur du rapport à l’espace. Cette fluidité du regard permet ainsi une appréhension autre du paysage, réduit la distance entre soi et le monde. À travers les registres de la mer, de la forêt, de la ville, de la banlieue, du village antillais, se dessine peu à peu une cartographie des modes d’habiter, entre intimité et immensité, entre ancrage et mobilité, entre mémoire et ménagement.

Laissez-vous donc inspirer, dériver à la lecture de ces réflexions qui, nous l’espérons, vous conduiront à redécouvrir vos pratiques spatiales familières. À moins qu’au cours de la traversée de ce cahier, l’appel du dehors se fasse entendre…