Évènements

Colloque

Université du Québec à Montréal

L'oeuvre dans l'actualité de sa lecture

Organisateur(s):
Jodoin, Benoit
Savard, Valérie
Villeneuve, Johanne
À partir du concept de lectures actualisantes, ce colloque vise à développer plus largement la question de ces utilisations créatives (Eco, 1992), appropriantes (Citton, 2007) et inspirées (Rorty, 1996) du texte par le lecteur.
Colloque

Université du Québec à Montréal

L'imaginaire au prisme des disciplines culturelles

Organisateur(s):
Chassay, Jean-François
Cnockaert, Véronique
Kirouac-Massicotte, Isabelle
Simard, Mathieu
Dans une perspective archétypologique, l’imaginaire est universel: les êtres humains partagent un même imaginaire dont les formes spécifiques peuvent varier selon les cultures. Nous pensons cependant qu’il y a non pas un mais une multiplicité d’imaginaires radicalement différents selon les contextes et les disciplines dont ils proviennent.
Colloque

Université du Québec à Montréal

Imaginaires, théories et pratiques de la culture populaire contemporaine

Organisateur(s):
Archibald, Samuel
Bédard, Megan
Berthiaume, Jean-Michel
Demeule, Fanie
Dominguez Leiva, Antonio
Grenier-Millette, Sarah
Li-Goyette, Mathieu
St-Germain, Philippe
Le colloque «Imaginaires, théories et pratiques de la culture populaire contemporaine», organisé par Samuel Archibald, Megan Bédard, Jean-Michel Berthiaume, Fanie Demeule, Antonio Dominguez Leiva, Sarah Grenier-Millette, Mathieu Li-Goyette et Philippe St-Germain.
Conférence

Université du Québec à Montréal

Le web est une histoire: sous le flux, les questions

Bon, François
Au privilège de l’ancienneté, exploration avec François Bon, pour fêter ses 20 ans de connexion Internet, d’un certain nombre de sites, blogs et plateformes photographie, vidéo, narration ou combinaisons des trois, retour sur l’évolution de ces sites et tentatives, plus quelques incursions dans son
Colloque

Université du Québec à Montréal

Imaginaires de la prédation

Organisateur(s):
Cnockaert, Véronique
Lussier, Alexis
Ce colloque voudrait saisir comment la littérature et les arts s’arrangent pour représenter un comportement considéré longtemps par nos sociétés comme un modèle de conquête et d’expression de soi, comportement jugé déplacé, violent, voire dangereux.

Pages