Journée d'étude

Reprise parodique du film noir dans «Série Noire»: tension et irrésolution d’une crise de la masculinité

Participants:
Vendredi 24 Novembre 2017, 09:45

 

Présentation de la communication

«Dans la première saison de la télésérie Série Noire (Rivard et Létourneau, 2014), on suit les tribulations de deux scénaristes fictionnels qui écrivent une série télé. Par son traitement humoristique, intertextuel et métaréflexif, Série Noire se conçoit comme une parodie du film noir: on y reprend les codes hérités des films de détectives privés tout y insufflant un désir de renouvellement quant à la représentation de la masculinité et des rapports entre les hommes et les femmes. Endossant malgré eux le rôle stéréotypé du détective dans une sordide affaire de meurtre, les deux amis sont présentés comme des enquêteurs maladroits, immatures, aux spéculations loufoques, aux décisions discutables. S’inscrivent-ils dans la dynamique du héros et du faire-valoir à l’image de Sherlock Holmes et de Watson ou encore de Batman et Robin? Non, ils sont plutôt deux faire-valoir en quête de héros. Ils sont ces losers du quotidien, figures typiques du film "néo-noir", qui cherchent à redonner sens à leur vie en jouant (mal) les Humphrey Bogart. De plus, l’un des scénaristes tombe dans le piège éculé de la femme fatale, une prostituée nommée Charlène, qui le séduit et le trahit pour mieux arriver à ses fins. Contrairement aux personnages féminins des films noirs classiques, Charlène n’est pas ici le bouc émissaire des femmes qui cherchaient à s’émanciper dans l’Amérique de l’après-guerre; elle incarnerait plutôt la frontière poreuse entre la vérité et le mensonge, la réalité et la fiction qui lance les deux détectives, adulescents archétypaux du XXIe siècle, dans un bovarysme des plus extravagants pour échapper à leurs monotones responsabilités.»

 

Archive audio de la communication

Pour citer ce document:
Savignac, Rosemarie. 2017. « Reprise parodique du film noir dans "Série Noire": tension et irrésolution d’une crise de la masculinité ». Dans le cadre de Recyclage en série: de la reprise en culture populaire. Journée d’étude organisée par Figura, le Centre de recherche sur le texte et l’imaginaire / Pop-en-stock. Montréal, Université du Québec à Montréal, 24 novembre 2017. Document audio. En ligne sur le site de l’Observatoire de l’imaginaire contemporain. <http://oic.uqam.ca/fr/communications/reprise-parodique-du-film-noir-dans-serie-noire-tension-et-irresolution-dune-crise-de>. Consulté le 14 décembre 2018.
Aires de recherche:
Période historique:
Contexte géographique:
Courants artistiques:
Objets et pratiques culturelles:
Figures et Imaginaires:
Classification