Colloque

Lecture et imaginaire au prisme de la géopoétique

Vendredi 26 Août 2016, 10:00

 

Présentation de la communication

«L'imaginaire du lecteur est lié à un ancrage géographique, à une manière singulière de se situer dans le monde pour établir des liens entre les lieux et les cultures.

C'est pourquoi, au lieu d'envisager l'acte de lecture à l'aune du littéraire uniquement, à l'intérieur des limites habituelles de l'interaction entre un sujet et un texte particuliers, je proposerai de le considérer en concomitance avec des pratiques sémiotiques de l'espace réel telles que le paysage, le parcours, la carte, etc.

L'acte de paysage avec les sensations corporelles et les émotions qu'il procure met à l'épreuve les signes qui façonnent notre rapport au monde. S'il est impossible d'avoir accès directement au réel, étant donné que les filtres esthétiques et langagiers s'interposent constamment dans la saisie des objets du monde, les expériences menées au-dehors ont pour effet de modifier sensiblement l'imaginaire, conçu ici comme interface entre le sujet et le monde.

La géopolitique cherche à décupler cette tension, ce jeu de forces, dans le but de favoriser l'ouverture au monde.»

 

Archive audio de la communication

Pour citer ce document:
Bouvet, Rachel. 2016. « Lecture et imaginaire au prisme de la géopoétique ». Dans le cadre de L'imaginaire au prisme des disciplines culturelles. Colloque organisé par Figura, le Centre de recherche sur le texte et l'imaginaire. Montréal, Université du Québec à Montréal, 26 août 2016. Document audio. En ligne sur le site de l’Observatoire de l’imaginaire contemporain. <http://oic.uqam.ca/fr/communications/lecture-et-imaginaire-au-prisme-de-la-geopoetique>. Consulté le 18 avril 2019.
Aires de recherche:
Champs disciplinaires:
Objets et pratiques culturelles:
Figures et Imaginaires:
Classification