Colloque

Le renouveau du cinéma québécois et l'accident de route: le caractère non accidentel de la contigence d'après Quentin Meillassoux

Vendredi 27 Novembre 2015, 11:15

 

Le Vendeur, un film de Sébastien Pilote (2011)

Présentation de la communication

Il y a lieu de se demander si l’un des airs de famille qui relie les films du renouveau du cinéma québécois n’est pas très précisément l’accident de voiture, ou de camion.

Le motif de l'accident est repérable notamment dans Camion de Rafael Ouellet, Le Vendeur de Sébastien Pilote, Jo pour Jonathan de Maxime Giroux, Curling de Denis Côté, En terrains connus de Stéphane Lafleur, Les signes vitaux de Sophie Deraspe et Mommy de Xavier Dolan.

Auteurs et artistes référencés:
Pour citer ce document:
Fradet, Pierre-Alexandre. 2016. « Le renouveau du cinéma québécois et l'accident de route: le caractère non accidentel de la contigence d'après Quentin Meillassoux ». Dans le cadre de Imaginaires du camion: un «speed colloque». Colloque organisé par Figura, le Centre de recherche sur le texte et l'imaginaire/Cégep de Saint-Laurent. Montréal, Université du Québec à Montréal, 27 novembre 2015. Document audio. En ligne sur le site de l’Observatoire de l’imaginaire contemporain. <http://oic.uqam.ca/fr/communications/le-renouveau-du-cinema-quebecois-et-laccident-de-route-le-caractere-non-accidentel-de>. Consulté le 19 octobre 2018.
Période historique:
Contexte géographique:
Champs disciplinaires:
Courants artistiques:
Classification