Colloque

La documentation historique comme effet de vérité dans le roman de mémoire contemporain

Mercredi 29 Mars 2017, 14:00

 

Présentation de la communication

«Comme le dit Françoise Lavocat dans Fait et fiction, paru en 2016, "l'idée selon laquelle les frontières de la fiction auraient disparues ou seraient définitivmeent brouillées est largement répandue". Quelques années plus tôt, en 2011, dans son introduction au numéro du Débat consacré au thème L'histoire saisie par la fiction, Pierre Nora note: "S'il est cependant légitime de se demander aujourd'hui où passent réellement les frontières entre les deux genres, c'est qu'elles se sont, depuis 30 ou 40 ans, largement effacées." Or, l'usage du terme "largement", qui figure dans les deux citations, me semble clé.»

 

Archive vidéo de la communication

Pour citer ce document:
Epp, Maria. 2017. « La documentation historique comme effet de vérité dans le roman contemporain ». Dans le cadre de Une littérature suspecte, ambiguë et trompeuse: narrations, oeuvres, auteurs non fiables. Colloque organisé par Figura, le Centre de recherche sur le texte et l’imaginaire. Montréal, Université du Québec à Montréal, 29 mars 2017. Document vidéo. En ligne sur le site de l’Observatoire de l’imaginaire contemporain. <http://oic.uqam.ca/fr/communications/la-documentation-historique-comme-effet-de-verite-dans-le-roman-de-memoire>. Consulté le 19 novembre 2017.
Aires de recherche:
Période historique:
Champs disciplinaires:
Problématiques:
Objets et pratiques culturelles:
Classification