Colloque

Et si la littérature était de mauvaise foi?

Mercredi 29 Mars 2017, 09:15

 

Présentation de la communication

«Vous le savez, on a très souvent évoqué la question du mensonge de la littérature, celui de la fiction, de sa prétention à la vérité, à la représentation du réel. C'est Platon qui fut un des premiers à déduire un anathème contre les poètes qu'il exclut de sa cité idéale. Mais en même temps, on pourrait ajouter que, si la littérature nous ment, elle le fait en tout connaissance de cause, de sorte que l'on devrait finalement interroger cette attitude non pas seulement en tant que mensonge, mais plutôt en tant que mauvaise foi.»

 

Archive audio de la communication

Pour citer ce document:
Decout, Maxime. 2017. « Et si la littérature était de mauvaise foi? ». Dans le cadre de Une littérature suspecte, ambiguë et trompeuse: narrations, oeuvres, auteurs non fiables. Colloque organisé par Figura, le Centre de recherche sur le texte et l'imaginaire. Montréal, Université du Québec à Montréal, 29 mars 2017. Document audio. En ligne sur le site de l’Observatoire de l’imaginaire contemporain. <http://oic.uqam.ca/fr/communications/et-si-la-litterature-etait-de-mauvaise-foi>. Consulté le 17 novembre 2017.
Période historique:
Champs disciplinaires:
Courants artistiques:
Problématiques:
Objets et pratiques culturelles:
Classification