Colloque

Érotique du cyborg: réflexion sur la différence sexuelle dans «Ex Machina» d'Alex Garland

Jeudi 5 Mai 2016, 11:00

Laurence Pelletier parle d’ingouvernabilité et d’irrévérence en montrant ce que ces deux concepts ont d’essentiellement féminin, en passant par la figure du cyborg.

«La figure du cyborg offre des possibilités d’imaginaires et de conjonctures qui sont nécessaires quand on en vient à penser le féminin, son genre, son sexe et son plaisir. En effet, c’est bien parce qu’on arrive jamais à le définir et le déterminer que celui-ci est sujet d’expérimentations, d’essais, de simulations. On teste le féminin pour voir ce qu’il pourrait bien être.

C’est d’ailleurs le propos central du film de science-fiction Ex Machina réalisé par Alex Garland en 2015 qui fait se superposer les possibilités techniques de l’intelligence artificielle avec la sexualité et le désir féminin, il donne à voir un possible de l’être féminin.»

Auteurs et artistes référencés:
Pour citer ce document:
Pelletier, Laurence. 2016. « Érotique du cyborg: réflexion sur la différence sexuelle dans "Ex Machina" d'Alex Garland ». Dans le cadre de Femmes ingouvernables: (re)penser l'irrévérence féminine dans l'imaginaire populaire contemporain. Colloque organisé par Figura, le Centre de recherche sur le texte et l'imaginaire. Montréal, Université du Québec à Montréal, 5 mai 2016. Document audio. En ligne sur le site de l’Observatoire de l’imaginaire contemporain. <http://oic.uqam.ca/fr/communications/erotique-du-cyborg-reflexion-sur-la-difference-sexuelle-dans-ex-machina-dalex-garland>. Consulté le 23 avril 2019.
Période historique:
Champs disciplinaires:
Courants artistiques:
Objets et pratiques culturelles:
Figures et Imaginaires:
Classification