Colloque

Ère glaciaire cosmique et crise sémiotique chez Octave Béliard

Vendredi 5 Mai 2017, 14:15

 

Présentation de la communication

«Comme beaucoup d’autres auteurs d’anticipation à l’époque, Béliard est un scientifique. Médecin, il est notamment l’auteur de nouvelles et d’essais, notamment sur Claude de Saint-Martin dont il fut l’un des disciples et sur l’occultisme. […]

Dans son oeuvre, science et occultisme, science-fiction et fantastique, se croisent et se confondent, oscillant entre croyance et esprit critique selon les étapes de sa vie. L’anticipation est une occasion pour lui de présenter au grand public des théories récentes, comme celle de l’évolution des astres, mais surtout d’en exploiter le potentiel imaginaire.

À travers le voyage d’explorateurs dignes de Jules Verne sur les plaines glacées d’un futur lointain et jusqu’aux ruines de Paris, il s’agira dans cette communication de montrer que la nouvelle Une exploration polaire aux ruines de Paris de Béliard met en scène une profonde crise sémiotique que met en évidence l’opposition entre la description du monde en régime apocalyptique, notamment certains champs lexicaux, et celle des ruines, dont la valeur est plus littéraire et onirique qu’archéologique.»

 

Archive vidéo de la communication

Auteurs et artistes référencés:
Pour citer ce document:
Després, Elaine. 2017. « Ère glaciaire cosmique et crise sémiotique chez Octave Béliard ». Dans le cadre de L’émergence du roman d’anticipation scientifique dans l’espace médiatique francophone (1860-1940). Colloque organisé par Figura, le Centre de recherche sur le texte et l’imaginaire. Montréal, Université du Québec à Montréal, 5 mai 2017. Document vidéo. En ligne sur le site de l’Observatoire de l’imaginaire contemporain. <http://oic.uqam.ca/fr/communications/ere-glaciaire-cosmique-et-crise-semiotique-chez-octave-beliard>. Consulté le 21 avril 2019.
Aires de recherche:
Période historique:
Contexte géographique:
Champs disciplinaires:
Problématiques:
Figures et Imaginaires:
Classification