Colloque

Automythomanies

Mercredi 29 Mars 2017, 10:00

 

Présentation de la communication

«Certains écrivains semblent des personnages de leur propre univers tant la fiction entraîne la réalité dans son sillage. Ce sont tous des écrivains du tournant du XXIe siècle qui ne cessent, tout au long de leur oeuvre autofictionnelle, d'égarer le lecteur, de le tromper à leur propre sujet (Eric Chevillard), à faire usage de faux littéraire (W. G. Sebald et Enrique Vila-Matas). Bref, tous ces auteurs entretiennent une méfiance vis-à-vis du moi et du culte romantique de la sincérité. 

Ils pratiquent allègrement l'imposture, se revendiquent mystificateurs et inventent des écrivains ou des textes d'écrivains réels, abolissant la frontière entre réel et imaginaire. Ces écrivains que l'on pourrait qualifier d'automythomanes, se métamorphosent en textes, accomplissant le projet hétéronymique de Pessoa qui est, bien sûr, l'écrivain dont ils s'inspirent et se revendiquent, ainsi que Kafka.»

 

Archive audio de la communication

Pour citer ce document:
Guéna, Béatrice. 2017. « Automythomanies ». Dans le cadre de Une littérature suspecte, ambiguë et trompeuse: narrations, oeuvres, auteurs non fiables. Colloque organisé par Figura, le Centre de recherche sur le texte et l’imaginaire. Montréal, Université du Québec à Montréal, 29 mars 2017. Document audio. En ligne sur le site de l’Observatoire de l’imaginaire contemporain. <http://oic.uqam.ca/fr/communications/automythomanies>. Consulté le 20 septembre 2017.
Champs disciplinaires:
Courants artistiques:
Objets et pratiques culturelles:
Figures et Imaginaires:
Classification