La recherche de l'OIC offre de nouvelles options!

Le moteur de recherche de l'OIC affiche des contenus tirés à la fois du site de l'OIC et des sites qui lui sont affiliés. Les résultats affichés seront ceux des contenus en provenance des sites de la famille de l'OIC. Il est possible de préciser la recherche à partir des facettes listées à gauche de l'écran.

Search results

Search results

Conference

Université du Québec à Montréal

Toucher à l'image, toucher à la mort. Des masques mortuaires chez Heidegger et Blanchot

Alloa, Emmanuel
Programme de recherche RADICAL
Emmanuel Alloa construit sa conférence à partir d'une méditation brève, mais puissante, de Maurice Blanchot sur les forces de l'image, réflexion qui se bâtit dans un petit texte, «Les deux versions de l'imaginaire» publié dans «L'espace littéraire» en 1951.
Figura Collection

Université du Québec à Montréal

Humanistes italiens et imprimés de l'Italie de la Renaissance dans les Collections de l'UQAM

Publication Director(s):
Dunn-Lardeau, Brenda
Volume:
29
Ces travaux sur les «Humanistes italiens et imprimés de l’Italie de la Renaissance dans les Collections de l’UQAM» ont été accompagnés d’une exposition à la Salle des Livres rares de l’UQAM en 2010.
Canovas, Frédéric

Entre texte et image: déconstruction du masculin dans «Paul et Virginie» de Bernardin de Saint-Pierre

Le nombre de «livres à figures» (le mot «illustrations» n’apparaît que vers 1830) publiés dans les trente premières années du siècle donne le tournis. Il y a plusieurs motifs à cette véritable explosion du livre illustré: raisons techniques tout d’abord avec l’amélioration de la qualité du papier, l’invention du stéréotype (clichés), l’impression de meilleure qualité, plus rapide, moins coûteuse, mais raisons liées aussi à l’alphabétisation croissante des classes moyennes et à l’augmentation du pouvoir d’achat. En bref, le livre illustré devient un produit de consommation

Podz. 2010. «Les Sept jours du talion»
Lamoureux, Emilie

«Les Sept Jours du talion»: du livre à l'écran

Mon analyse portera sur la question de l’intériorité; plus précisément, sur la façon dont la dimension psychologique, si importante dans le roman Les Sept Jours du talion de Sénécal, est rendue à l’écran. Je tenterai de démontrer que, malgré les contraintes imposées par le média d’arrivée, lequel repose sur l’image, le son et le montage, les états d’âme des personnages du roman sont bien reconduits dans l’adaptation de Podz. 

Barnet, Drew. 2014
Hannigan, Lee

Institutions in Sound: Re-mediating the Sir George Williams Poetry Series for Re-presentation in the SpokenWeb Digital Archive

Institutions assign meaning to cultural objects and events. Poetry reading series, scholarly lectures, conferences, and seminars are platforms for creativity, collaboration, critical engagement, and the dissemination of research among universities and, sometimes, the general public. 

Vitali-Rosati, Marcello

Paratexte numérique: la fin de la distinction entre réalité et fiction?

L’idée que je voudrais essayer d’explorer est la suivante: les éléments paratextuels ont une fonction de seuil entre le hors-texte et le texte; par ce biais, ils nous permettent aussi le passage entre le niveau extradiégétique et le niveau diégétique, et, finalement, dans le cas de la littérature, entre réalité et fiction.

Dunn-Lardeau, Brenda

Humanistes italiens et imprimés de l'Italie de la Renaissance dans les Collections de l'UQAM et d'autres institutions publiques et universitaires montréalaises

Le Groupe de recherche multidisciplinaire de Montréal sur les livres anciens (XVe-XVIIIe siècles), fondé en 2004, a organisé, le 2 décembre 2005, une première Journée d'études sur les livres des XVe et XVIe siècles ayant pour thème «Le Livre médiéval et humaniste dans les Collections de l'UQAM».

Le glanage dans la nature et la lecture. Parcours des "Chemins de sable" de Jean-Pierre Issenhuth

Glaner, c’est ramasser après la moisson. C’est aussi cueillir et recueillir, récolter ce qui souvent est oublié, grappiller, butiner et attraper au passage, un fruit comme une impression. Le glanage relève d’abord du geste sensible qu’il importe de découper en étapes cycliques, pour mieux les observer : celle du regard, en premier lieu, qui ne gagne rien à embrasser le champ dans son entièreté. Il ne serait alors perçu que comme immensité vide où plus aucune trace de légume ne subsiste : un horizon de terre retournée et de sillons dévastés. Ce que voient tous les regards, sauf ceux du glaneur et de la glaneuse. Le leur est précis : la tête doit être basse, les yeux posés au sol, sur le bout des bottes ou à quelques mètres tout au plus devant soi.

Pages

35 items found